(Mise à jour du 18 juin 2010, ce blog n'est plus actif pour le moment, merci de vous rendre sur le blog source de Monique Louicellier à www.lesboseparatiste.canalblog.com !)

Ce blog est politique et est tenu par une femme homosexuelle lesbianiste, ancienne militante du défunt MIEL (mouvement d'information et d'expression des lesbiennes : mouvement non-mixte, homosexuel et lesbianiste, à base féministe), une lesbienne qui commençe à avancer en age et qui ne désire pas collaborer à la société actuelle mais au contraire s'en couper le plus possible afin de ne plus en être victime et pouvoir si ce n'est pas trop demander vivre le peu qui reste de son existence libre et pleinement, SANS cette société là, une lesbienne à tendance séparatiste donc.

Une lesbienne encore plus précaire que dans les années 80, toujours plus victime de sexisme et de lesbophobie y compris la lesbophobie familiale (rejet, attaques psychologiques et physique, spoliation d'héritage), ne faisant pas partie du cercle intellectuel d'écrivaines, d'historiennes lesbiennes, d'universitaires en études féministes ou genre qui décident de la visibilité politique officielle et dont la couleur semble, comme par hasard, avoir tourné uniformément au radical et au queer, et qui semble jouir comme par hasard d'une certaine notoriété parmi les hommes, les associations gaies et les bailleurs de fond.

Une lesbienne qui désire affirmer son identité, ses désirs et voir son orientation sexuelle et ses goûts, en matière de non-amour-des-hommes, de non-mixité, de culture lesbienne (à profusion) et de culture *femmes*, respectés.

Une lesbienne qui ne sera jamais attirée par aucun homme sur Terre et qui n'est pas davantage attirée ou solidaire des femmes enracinées dans leur hétérosocialité ou dans leur opposition ou non-appartenance à l'identité lesbienne *classique - et historique*, qui n'en a besoin en aucun domaine, pire qui se trouve gênée par eux, elles.. qui les vois comme des parasites de son existence et qui souhaite surtout ne plus en entendre parler et sûrement pas faire de la politique avec eux ou en référence à eux, elles...

Une lesbienne ou devrais-je préciser une homosexuelle = gynosexuelle, lesbosexuelle, anti-capitaliste, avec une conscience de classe lesbianiste, contre le sexisme envers les femmes, contre la lesbophobie, le classisme et le racisme, mais qui ne se reconnait pas globalement dans - ou ne considère pas comme tout-à-fait cohérents ou même considère comme ennemis des lesbiennes - le mouvement des lesbiennes radicales (même s'il y a des lesbiennes dedans, évidemment, qui ne savent même pas toujours de quoi il retourne), l'universalisme, le féminisme radical, le matérialiste, les mouvements mixtes et surtout le mouvement queer issu des mouvements précédents.

Et donc une lesbienne qui ne désire pas investir les pauvres forces qui lui restent à essayer de changer la société et l'humanité dans son ensemble en adhérant à ces projets politiques ressemblant plus à des thèses d'école qu'à des projets intellectuellement honnêtes, qui sont extrêmement manipulateurs car suggérés par l'ennemi et des convictions nettement bisexuelles/hétérosexuelles/hétérosociales/androsociales et parce qu'ils visent à intégrer les hommes ou n'importe quelle femme ou même n'importe homosexuelle dans une conception sociale très théorique et à désintégrer ce faisant l'existence, la liberté, les goûts et l'essence des femmes homosexuelles, tout en revendiquant certains acquis des mouvements des homosexuelles et des féministes *classiques* et gynosociales en en prenant partiellement le masque comme bannière.

Les lesbiennes radicales veulent faire une place aux gynandres, sans doute leurs alias/alliés politiques ou universitaires au masculin,la lesbienne qui tient ce blog n'en veut absolument pas, ni maintenant ni dans un futur utopique, non, pas de mâles, pas de gays, pas d'hommes, est-ce clair ?

Une lesbienne qui sait aussi que la plupart des lesbiennes plus banales et *classiques* sont extrêmement isolées, victimes, manipulées, invisibilisés, et peu réactives, qu'elles ne s'expriment donc jamais.

Ce blog est ainsi le premier en France d'une lesbienne qui ne pense pas dans le sens du courant dominant la scène politique actuelle et qui s'exprime. Libre à d'autres de la rejoindre.